Programme d’assistants de langue française en Finlande

Le programme d’Assistants de langue, créé en 1905, compte aujourd’hui 67 pays partenaires. Ce programme concerne, au total, 6000 assistants par an, dont 1500 Français partant à l’étranger et 4500 étrangers étant accueillis en France !

L’assistant de langue accompagne un professeur de français en Finlande et partage sa culture avec les élèves.

Bénéficiez de ce programme exceptionnel pour offrir à vos élèves la présence d’un natif en classe !

Objectifs :

La présence de l’assistant de langue permet une approche vivante des langues, favorise les échanges authentiques et l’immersion linguistique. Les objectifs pédagogiques sont donc de :

  • Encourager les élèves à communiquer et donc à développer leurs compétences orales ;
  • Aider l’enseignant lorsque celui-ci veut placer ses élèves dans des situations de communication authentiques avec un natif ;
  • Apporter une présence française et un partage de cultures, en particulier de cultures jeunes ;
  • Compléter l’enseignement du français par des activités faites en classe ou hors de la classe autour de la langue et de la culture française ;
  • Motiver les apprenants en les mettant en contact avec un jeune Français proche de leur âge.

Rôle et place dans le plan d’enseignement national

  • Le recrutement d’un assistant de langue en Finlande favorise l’internationalisation des établissements en apportant une autre culture européenne.
  • Il s’inscrit également dans les recommandations formulées par le conseil de l’Europe et OPH en Finlande de favoriser l’approche actionnelle par tâche, et d’apprendre la langue étrangère en contexte.
  • L’assistant de langue peut accompagner les élèves dans le développement de leur profil linguistique, tel que cela est recommandé : https://kieliprofiili.com

Modalités de recrutement et calendrier

  • Avant le 1er octobre de l’année scolaire considérée: envoi des demandes de postes pour l’année scolaire à venir, par les chefs d’établissement à l’attachée de coopération pour le français à l’institut français de Finlande : anne-laure.rigeade@france.fi

Pour formuler une demande, il suffit d’écrire un mail en précisant le nombre d’assistants de langue française demandés et les critères spécifiques s’il y en a.

Comme c’est l’établissement qui rémunère les assistants de langue, chaque établissement doit s’assurer qu’il est en mesure de prendre en charge cette rémunération.

Le nombre d’assistants de langue pour la Finlande pour l’année scolaire suivante est alors fixé.

  • Au moment de la demande, les chefs d’établissement peuvent formuler, en sus des critères généraux d’éligibilité établis pour ce programme par France Éducation international, des critères d’âge ou de type de diplômes.
  • Novembre à janvier: campagne de recrutement (pour la rentrée scolaire suivante) : les candidats envoient leur candidature ; une première sélection est effectuée.
  • Avril: entretiens avec les étudiants candidats sélectionnés en France
  • Mai : Les candidats retenus reçoivent confirmation. Ils reçoivent une formation de préparation au départ durant l’été, grâce à France Education International.
  • A partir de septembre : arrivée des assistants de langue. La communauté des assistants de langue est animée par l’Institut français de Finlande.

Conditions

  • L’assistant de langue peut intervenir dans 2 ou 3 établissements proches géographiquement, mais cela devra être indiqué dans la fiche de poste.
  • Le ou les établissement.s intéressé.s rémunère.nt directement l’assistant de langue. Il peut moduler le salaire s’il propose des avantages en nature, par exemple s’il prend en charge le logement. Dans ce cas, l’avantage en nature est déduit du salaire de base.
  • En Finlande, le salaire à verser à l’assistant de langue est de 950 euros par mois.
  • L’assistant de langue peut venir passer entre 6 et 12 mois en Finlande.
  • L’assistant de langue assure 12 heures de face à face pédagogique avec les élèves, par semaine.
  • Le programme s’applique à tout le pays et tous les établissements de toutes les villes peuvent en bénéficier.