Le prochain Café Scientifique aura lieu le jeudi 11 avril à partir de 17h à l’Institut français de Finlande (Yrjönkatu 36, 3ème étage).
L’objectif de ces Cafés Scientifiques est de rassembler régulièrement la communauté scientifique francophone et francophile de Finlande dans une ambiance conviviale, d’initier de nouvelles rencontres entre participants et d’échanger sur nos projets conjoints. Evènement en français.

Programme

17h00: Mots de bienvenue et présentation des intervenants

17h10: « Le rayonnement synchrotron pour étudier le combustible nucléaire » par René Bes (Université Aalto)

-Questions


17h40: « Les encéphalopathies à tiques en Finlande » par Timothée Dub
(THL – National Institute for Health and Welfare)

-Questions

18h10-19h00 : Réception

 

Nous vous remercions par avance de bien vouloir s’il vous plait confirmer votre présence dès que possible à:



Timothée Dub THL – National Institute for Health and Welfare

Biographie :
Timothée Dub a fait ses études à la faculté de médecine de Clermont-Ferrand avant de faire son internat de Santé Publique à Paris.
Il est actuellement en poste à l’institut de Santé Publique finlandais dans le cadre d’un fellowship d’épidémiologie de terrain organisé par le centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC).

Résumé de l’intervention :
La méningoencéphalite à tique est une maladie infectieuse endémique en Finlande.
Ayant constaté l’apparition de nouveaux foyers dans le pays, nous avons cherché à analyser l’impact de facteurs climatiques et écologiques sur son émergence entre 2007 et 2017.



René Bes – Université Aalto

Biographie :
René Bes est docteur en physico-chimie des matériaux et étudie depuis plus de 10 ans les propriétés de matériaux d’intérêt nucléaire. Après avoir exploré le comportement des gaz de fission dans des matériaux de gaine, le verre de stockage des déchets et le combustible au CNRS et au CEA, il a rejoint il y a 4 ans l’Université d’Aalto où il mène des travaux sur le combustible nucléaire UO2 via des études d’absorption des rayons X auprès des synchrotrons européens.

Résumé de l’intervention :
Dans son exposé, René Bes nous expliquera comment l’étude de l’absorption des rayons X par les matériaux permet de mieux comprendre leurs propriétés. Ces techniques disponibles presque exclusivement en synchrotron ont par exemple l’avantage de pouvoir être appliquées à des matériaux de composition très complexe tels que le combustible nucléaire.