« Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. » Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement.

Traduit en 20 langues, le 8e roman de Maylis de Kerangal a rencontré un franc succès aussi bien en France – le prix Orange du Livre 2014,  – qu’à l’international. Sa traduction en finnois a été soutenue par l’Institut français. Venez emprunter le roman dans notre médiathèque en finnois ou en français !