Tout au long de l’année 2018, l’IFF a fait le lien entre ses activités culturelles et les classes de français.

Ces actions organisées sous forme d’ateliers dans les classes primaires et secondaires avec des intervenants extérieurs français autour de thèmes comme la BD, la photographie, la gravure et la danse ont donné aux élèves l’occasion de pratiquer la langue différemment.

Nous avons déjà parlé du projet BD, mené à l’école AREVA à Rauma déjà évoqué dans cette rubrique au printemps –  http://www.france.fi/helsinki/cooperation-et-partenariats/espace-enseignants/un-artiste-francais-a-rauma/?lang=fr.

Depuis le mois de septembre, suite à l’exposition de Catherine Keun, Natura in Posa, du 28 août au 5 novembre, un projet gravure est en cours à la filière bilingue de Tampere avec la classe 2.

. L’artiste enseigne au lycée des métiers d’Arts graphique Auguste Renoir de Paris et ses étudiants travaillent autour de six comptines en français et en finnois avec les élèves de la filière bilingue de Tampere pour les illustrer et les commenter, par le biais de vidéos et de messages. Les élèves découvrent avec enthousiasme les idées et les façons d’interpréter les comptines des étudiants. Ils sont aussi très fiers de partager leur travail et leurs chants avec eux et d’utiliser le français de façon concrète, utile et agréable. Ce projet motivant et collaboratif au-delà des frontières donnera lieu à une exposition des illustrations gravées lors de la fête de la francophonie.

En parallèle à l’exposition de Clément Béraud, Oscar, cartes postales d’un poilu (12 novembre – 21 décembre), le photographe est intervenu dans les filières bilingues de Tampere et de Turku auprès des classe 5 à 9.

Il a présenté la vie d’Oscar, son grand-oncle, mobilisé à l’âge de 19 ans en décembre 1914 au travers de sa correspondance sur cartes postales et de photographies. Le photographe a aussi expliqué sa démarche : comment, à partir de traces écrites et de photographies, il a pu donner du sens et émettre des hypothèses sur ce qu’avait pu être la vie d’Oscar et le rôle que ce dernier a joué durant la 1ère guerre mondiale.

Ses interventions ont permis aux élèves, majoritairement finnophones de développer leurs compétences orales et leur maîtrise de la langue française, de comprendre comment et pourquoi la première guerre mondiale s’était produite, de saisir les évènements qui en ont découlé et les rapports entre le passé et notre société actuelle.

Début décembre, suite à « Une saison française »  à Oulu, série de trois spectacles, Map poetic (dans le cadre du festival Lumo), Cabaret : Ma and Pa go party ; Lands of Gravity, William Petit, performer et chorégraphe français, est intervenu pendant deux jours à la filière bilingue de Turku  auprès des classes de l’école primaire et de l’école secondaire.

Les élèves sous l’impulsion du chorégraphe ont d’abord été invités à se rencontrer, puis sont allés à la découverte de l’espace, du rythme et de la voix pour mettre en œuvre leurs compétences spatiales, rythmiques et orales et arriver ainsi à structurer l’espace et la prise de parole tous ensembles.

Un grand bravo aux enseignants engagés dans ces actions et à tous leurs élèves !