La mode figure parmi les traditions françaises de longue date et la haute couture française ou le prêt-à-porter sont connus dans le monde entier. Des noms de maisons de mode notoirement connus sont les porte-drapeaux de cette tradition ainsi que plusieurs écoles où l’on peut se former aux métiers de la mode. La France a plus de 70 écoles publiques ou privées où il est possible d’étudier en licence ou en master !
Même si certaines de ces écoles peut être âgées de plus de 100 ans, leur style et de leur enseignement est encore particulièrement vivant et moderne. Parmi eux : ESMOD, l’école Duperré, L’institut français de la mode, l’école nationale supérieure d’arts et techniques du théâtre (ENSATT), l’école nationale supérieure des arts décoratifs, le Studio Berçot, l’cole de la chambre syndicale de la couture parisienne, Formamod. La gamme des programmes proposés par ces écoles englobe tous les aspects de la mode, des vêtements, des chaussures ou des costumes sans oublier les chapeaux, la lingerie, la broderie, le tissage et la tapisserie.

Des dizaines d’alumnis sont maintenant connus dans le monde entier pour leurs collections et certains d’entre eux occupent des fonctions stratégiques dans les maisons de haute couture, par exemple :

ESMOD
Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain seulement à l’âge de 24 ans
Ece et Ayse Ege qui ont fondé Dice Kayek
Alexandre Vauthier
Christophe Decarnin
Franck Sorbier

Institut français de la mode
Christine Phung
Guillaume Henry, directeur artistique de Nina Ricci (+ école Duperré)
Nadège Vanhee-Cybulski, directrice artistique de la collection femme chez Hermès

École Duperré
Jarrar Bouchra, directrice artistique chez Lanvin
Pierre Hardy, créateur de chaussures (+ ENSATT), il a notamment travaillé 2001-2012 chez Balenciaga avec Nicolas Ghesquière.
Christophe Guillarmé

École Nationale Supérieure d’arts et techniques du théâtre (ENSATT)
Jérôme Kaplan, créateur de costume de renommée mondiale, il a travaillé avec des théâtres et ballets dans le monde entier. En 2002, il a travaillé avec Xin Pin Wand au Ballet national finlandais pour le poème symphonique de Sibelius « La nymphe des bois ». Il a reçu le Masque d’or en 2012 (meilleur créateur de costumes) pour la première mondiale du ballet d’Alexei Ratmansky «Les Illusions perdues» au Théâtre du Bolchoï à Moscou.
École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD)
Yiqing Yin