Samedi 11 août

Pour sa première venue en Finlande, Charlotte Gainsbourg est la tête d’affiche du Flow Festival aux côtés de Grizzly Bear et d’Arctic Monkeys

Quatrième album « adulte » de Charlotte Gainsbourg après 5:55 (2006), IRM (2009) et Stage Whisper (2011), Rest marque son passage à la langue française.

Au coeur de la thématique de Rest, la mort occupe une place prépondérante entre le souvenir du père, « pantin transi » gisant dans son cercueil, sur « Lying with You », l’hommage à la demi-soeur Kate Barry, suicidée en 2013, dans « Kate », mais encore « Deadly Valentine », la plus belle mélodie de l’album et un tour au cimetière du Montparnasse au son de la pièce finale « Les Oxalis », que sa fille Alice Attal conclut par l’air du « Ah, vous dirais-je maman » de Mozart.

En faisant appel à SebastiAn, mais également au multi-instrumentiste Emile Sornin (Forever Pavot), le compositeur Guy-Manuel de Homem-Christo (Daft Punk) et le batteur de Poni Hoax, Vincent Taeger, c’est à la « French touch » que Charlotte Gainsbourg offre de la visibilité, même si le nom de Paul McCartney apparaît pour une composition anodine sortie du tiroir, « Songbird in a Cage », après un texte de la poétesse Sylvia Path mis en musique par la muse, « Sylvia Says ».

En savoir plus https://www.flowfestival.com/artists/charlotte-gainsbourg/