L’Institut français de Finlande et l’Ambassade de Roumanie en Finlande vous invitent à une soirée cinéma autour réalisateur Paul Negoesco, Jeudi 7 mars à 17 h à l’Institut français de Finlande Yrjönkatu 36, Helsinki
(Sous-titres en français)

Réservez vos places ici

Paul Negoesco
Paul Negoescu, scénariste et réalisateur, est né en 1984 et Il est diplômé de l’Académie Caragiale des arts théâtraux et de la cinématographie à Bucarest. Son court-métrage Horizon a été présenté à la Semaine de la Critique à Cannes. Derby et Renovation ont été montrés au Berlinale Shorts puis nominés aux EFA en 2009 et 2011. Il est également producteur et directeur artistique du Timishort Film Festival.

https://www.semainedelacritique.com/en/directors/paul-negoescu_152


HORIZON
ROMANIA 2012, 11min, 35mm @ 24fps, stereo ltrt, Surround 5.
FRENCH (credits)

Synopsis
Si un pêcheur disparaît mystérieusement dans la profondeur de la Mer Noire et il n’y a personne pour l’entendre, fait-il un son?


UN MOIS EN THAÏLANDE
Réalisateur / Paul Negoesco
Scénario / Vlad Trandafir, Paul Negoesco
Photographie/ Andrei Butica, Montage/ Alex Radu, Musique/ Codrin Lazar
Avec / Andrei Mateiu (Radu), Ioana Anastasia Anton (Adina), Sinziana Nicola (Nadia), Tudor Aaron Istodor (Alex), Raluca Aprodu (Raluca), Victoria Răileanu (Emilia), Ionut Grama (Toma), Sabina Posea (Bianca)
Une Production de / Ada Solomon / Hi Film Productions / 90 min.

Synopsis
Après que ses court-métrages ont été inclus dans les festivals de Cannes et de Berlin, Negoesco a fait la transition vers le long métrage, résultant en le subtile « Un mois en Thaïlande ». L’aspect le plus excitant de ce début prometteur est sa réflexion vers les objectifs d’une génération souvent négligée par les réalisateurs en Roumanie. Negoesco nous a dit qu’il voulait faire un film « avec les jeunes pour les jeunes ».  Il a réussi à cela, et dans « Un mois en Thaïlande », vous verrez des aspects familiers à ceux qui, ayant moins de 30 ans, rêve d’amour, de stabilité et de plaisir. Plus important encore, Negoesco présente à l’écran un groupe d’acteurs rarement vus, peut-être à l’exception de Tudor Aaron Istodor, sur de grands écrans.