La Cinémathèque française à Paris présente, du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018, une exposition sur René Goscinny. Mais cette fois ce n’est pas au scénariste de bandes dessinées que l’on rend hommage, mais au réalisateur. Plus connu pour avoir écrit les scénarii d’Astérix, Lucky Luke ou encore Iznogoud, Goscinny entretenait une véritable passion pour le cinéma, qui l’a conduit à ouvrir en 1974 les Studios Idéfix, le premier studio d’animation européen. Considéré comme l’un des plus grands scénaristes de bande dessinée, son travail de cinéaste ne fut honoré qu’à titre posthume. Il n’aura écrit et réalisé lui-même que quatre long-métrages, mais aura contribué à de nombreux autres en tant que scénariste.

L’exposition vise à mettre en lumière tous les éléments qui, dans le travail de Goscinny, montrent son attirance pour le Septième Art : la mise en scène dans les albums d’Astérix, son goût de la satire sociétale et du burlesque, les décors et les références empruntés aux péplums ou aux westerns… On y retrouve des planches originales, des costumes, des décors, et même la reconstitution des studios Idéfix, guidant les visiteurs à travers chaque étape de la réalisation d’un dessin animé. Une occasion inespérée de découvrir cette partie moins connue de l’œuvre de ce scénariste de génie, dont le travail aura accompagné des millions d’entre nous.

Pour plus d’informations sur l’exposition, rendez-vous sur le site de la Cinémathèque française: http://www.cinematheque.fr/cycle/goscinny-et-le-cinema-402.html