Isabelle, divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour

Au départ censé être une adaptation du texte de Roland Barthes « Fragments d’un discours amoureux », « Un beau soleil intérieur » est le résultat de la rencontre et de la collaboration entre Claire Denis, réalisatrice de Trouble Every Day, et l’écrivaine Christine Angot, auteure de Un Amour Impossible et Rendez-Vous. Soutenu par un casting prestigieux (Juliette Binoche, Josiane Balasko, Gérard Depardieu…), le film offre une approche juste et saisissante de l’état amoureux. Il est aussi le regard que les deux femmes portent sur leurs propres échecs amoureux, leurs morceaux de vies, leurs fragments d’histoires.

« Isabelle est une femme qui voit s’ouvrir sous ses pieds l’écart entre ce qu’elle cherche chez les hommes et ce qu’elle obtient. Cette béance va s’élargissant au fil de ses rencontres et des « fragments ». Mais ce n’est pas une version féminine de Dom Juan : une séductrice dépressive, victime d’une addiction qui la tuerait lentement. Elle serait plutôt du côté de Casanova et du plaisir hédoniste, mais comme elle est une femme, ce doit être beaucoup mieux dissimulé. »