Discours prononcé à l’occasion de la remise des diplômes du DELF à l’Ambassade de France le 17 janvier 2017 :

Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames et messieurs,

C’est un très grand honneur d’être ici aujourd’hui pour recevoir le diplo?me du DELF. Pour nous, l’importance de la langue franc?aise est e?norme et l’opportunite? d’être reçus à l’ambassade de France est unique. De fait, c’est la premie?re fois pour nous tous et cette occasion festive nous fait chaud au coeur.

Il y a plusieurs raisons pour e?tudier le franc?ais a? l’e?cole. La belle langue ouvre des possibilite?s ine?puisables dans le monde globalise?. Par exemple, le français est parlé sur les cinq continents par presque 90 millions de personnes.

Et pourquoi est-il important de passer le DELF?
Ce diplo?me d’e?tudes en langue française, accorde? par les autorite?s franc?aises, nous ouvre de nombreuses portes. Il n’est pas seulement respecte? en France, mais aussi  dans le monde entier. Il est possible que certains d’entre nous cherchent du travail a? l’e?tranger entre le lyce?e et les e?tudes supe?rieures, par exemple.
Le DELF est aussi important pour ve?rifier et valider ses connaissances en franc?ais en Finlande dans le cadre professionnel.
De plus, le DELF est le seul examen pour nous qui mesure la connaissance de la langue parle?e. La partie orale de l’examen est la plus exigeante, parce qu’on n’a pas beaucoup de temps pour pre?parer ce qu’on va dire… la situation simule celle qu’on peut rencontrer dans un pays francophone : on ne peut pas re?fléchir a? ses re?pliques, il faut re?agir et improviser. Il faut apprendre à ne pas s’inquie?ter, me?me si l’on ne connaît pas toutes les expressions.

Pour conclure, je dirais que les motifs pour apprendre le franc?ais sont nombreux et le DELF nous a permis de mettre a? l’e?preuve nos compe?tences et nous a entrai?ne?s à des situations re?elles de communication.

Enfin, nous voulons vous remercier encore une fois pour cette belle occasion et pour votre attention.

 

Henriikka Mälkönen et Antti Lehtonen
Ambassade de France le 17 janvier 2017