Née à Helsinki puis élevée en Guinée et aux USA, la plasticienne franco-finlandaise Lotta revisite les arts premiers sous forme d’épures et de courbes modernes à travers les galets travaillés “à l’ancienne”, de façon quasi-préhistorique qui leur confère une texture unique et soyeuse laissant apparaître des visages qui nous interrogent et nous questionnent sous forme d’objets véritablement totémiques.

Galets de Méditerranée et de la rivière Dordogne, blancs, roses, gris ou noirs, ils nous observent et nous charment par leur simplicité des lignes et des formes qui révèlent au final le vrai visage de la nature, vivante, organique et surtout spirituelle. Sous sa marque LOTTA PRIMITIVE DESIGN, Lotta produit par exemple des galets décoratifs et des pendentifs.

Des galets, des visages sera exposée dans la médiathèque de l’Institut français de Finlande du 15 avril jusqu’au 30 avril, le lundi de 9h à 17h, et du mardi au vendredi de 9h à 19h.