Couleurs de l’incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013. Le livre s’ouvre par l’enterrement du banquier Marcel Péricourt en grande pompe en février 1927 en présence du chef de l’Etat. Comme Edouard, le fils, s’est suicidé, c’est sa fille Madeleine qui mène le deuil et qui prend la tête de l’empire financier.  Après une ouverture digne d’un grand scénographe, Pierre Lemaitre secoue son lecteur, l’apostrophant parfois pour mieux l’entraîner dans ce voyage au pays de la finance et du complot.

Ce roman peut être emprunté dans notre médiathèque ainsi que plusieurs romans policiers de Pierre Lemaitre, don’t Rosie, qui a été traduit en finnois récemment.