Cette semaine, j’ai décidé de vous parler du film de Roger Vadim Les Liaisons dangereuses 1960, un classique du cinéma sorti en 1959, avec Jeanne Moreau et Gérard Philipe. C’est, à mon avis, la meilleure adaptation du roman du même nom de Choderlos de Laclos.

Le roman met en scène le jeu de séduction et de tromperies auquel s’adonne le vicomte de Valmont et la duchesse de Merteuil, au sein de la noblesse du XVIIIe siècle. Vadim transpose l’intrigue dans la France bourgeoise des années 1950 ; Valmont et sa femme Juliette, jeunes, beaux, et riches, s’amusent à séduire et tromper autour d’eux. Même si les époques sont différentes, ou peut-être justement pour cette raison, l’atmosphère reste la même. La fragilité des sentiments et la cruauté des personnages sont bien rendus.

Le film en noir et blanc est une réussite visuelle, la caméra filme de façon esthétique les corps des acteurs. Rien d’étonnant qu’il ait fait scandale à sa sortie !