Liisa Nissilä a fait un stage à l’Institut franҫais et elle nous partage ses impressions sur une exposition que nous avons actuellement à la médiathèque:

Linda Lê, Paris, 2010

A quel point une photo peut être différente quand il y a seulement les mains. Mais pourquoi seulement les mains?

Dans l’exposition des photos de Hannah Assouline (Mains d’écrivains) les mains sont le plus important outil des auteurs. La raison pourquoi j’ai choisi Linda Lê parmi  les 30 photos est qu’elle écrit. Elle fait sur la photo ce qu’elle sait faire de mieux par un auteur, écrire.

Je pense que c’est génial qu’on rompe les limites de la “photographie normale”. Pourquoi photographier une personne complète quand on peut faire une photo plus touchante en photographiant quelque chose d’autre?

C’est une photo très émouvante !