Le festival de cinéma français a été créé en 2013 par l’association estonienne Kultuurikuld MTÜ et l’Institut français de Tallinn. En 2014, le festival a traversé le golfe de Finlande, avec une programmation organisée simultanément à Tallinn, et à Helsinki par l’Institut français de Finlande du 28 au 31 octobre 2015.

Chaque année, le festival met à l’honneur une personnalité du cinéma français : en 2013 l’accent était mis sur la carrière de Juliette Binoche, en 2014 sur celle de Fanny Ardant, et cette année le choix porte sur Benoît Jacquot, réalisateur français mondialement connu. Des films tels que « La Fille seule » lui ont valu les éloges de la presse internationale. Son travail éclectique touche aussi bien au théâtre et à l’opéra qu’aux films en costumes. Il est aussi connu pour son travail avec les plus grandes actrices : Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, ou plus récemment, Virginie Ledoyen, Diane Kruger et Léa Seydoux, cette dernière jouant le personnage principal du « Journal d’une femme de chambre », le film le plus récent de Benoît Jacquot, projeté à Kino Sheryl dans le cadre du festival.

Six de ses films seront projetés durant sept séances dans deux cinémas à Helsinki, le Kino Engel et le nouveau Kino Sheryl dans le quartier d’Arabia. Au même moment huit films seront projetés dans le cinéma Artis à Tallinn.

Programme du festival à Helsinki:

Mercredi 28 octobre 2015

  • 19h00 au cinéma Kino Sheryl: ouverture du festival et projection du Journal d’une femme de chambre (2015), 1h35

Au début du XXe siècle, Célestine est une jeune femme de chambre quittant Paris pour travailler  chez les Lanlaire dans un petit village normand. Courtisée par son voisin, M. Mauger et son employeur M. Lanlaire, elle doit également faire face à son épouse, la tyrannique Mme Lanlaire. Au milieu de cet univers rural et provincial, Célestine rencontre le ténébreux Joseph, jardinier de la propriété pour lequel elle éprouve une vraie fascination en dépit de ses opinions ouvertement antisémites et des soupçons pesant sur lui : a-t-il réellement violé et tué une des petites filles du village ?

Le roman éponyme d’Octave Mirbeau a déjà été adapté deux fois au cinéma : par Jean Renoir en 1946 et par Luis Buñuel en 1964. Cette nouvelle mise en scène de Benoit Jacquot a fait partie de la sélection officielle de la Berlinale en 2015.

Jeudi 29 octobre 2015

  • 18h00 au cinéma Kino Engel projection d’Adolphe (2002), 1h42

Paris en 1800. Promis à un brillant avenir, Adolphe, 24 ans mène pourtant une vie mondaine et futile.  Après avoir rencontré la comtesse Ellénore, Adolphe décide de séduire cette femme belle, sensible et surtout mariée. Mais leur idylle s’avère aussi passionnée qu’éphémère. Rapidement, la romance tourne à la désillusion : il n’éprouve aucun sentiment profond pour cette femme qui décide pourtant de tout abandonner pour lui, son rang et sa famille. Tiraillé entre l’envie de la quitter et la crainte de la blesser davantage, Adolphe se retrouve pris dans une spirale de désespoir et de culpabilité…

Ce film est l’adaptation du roman Adolphe de Benjamin Constant. Publié en 1816, l’histoire de ce jeune homme incapable d’aimer est devenue l’une des œuvres phares du XIXe siècle. Les contemporains de Benjamin Constant y virent un roman semi-autobiographique dans lequel le personnage d’Ellinor trouverait sa source chez Mme de Staël ou encore Anna Lindsay, deux des amantes les plus connues de l’écrivain.

  • 20h15 au cinéma Kino Sheryl projection de Le Septième Ciel (1997), 1h31

Dépressive et cleptomane, Mathilde ne va pas bien au grand étonnement de son mari chirurgien, Nicolas qui ne comprend pas les causes de ce mal-être. Elle décide alors pour se soigner de se rendre chez un hypnotiseur. Les séances ont sur elle un effet tellement positif que Nicolas décide d’enquêter sur ce suivi…

Au programme de ce film de Benoît Jacquot, les non-dits et la frustration sexuelle entre un homme et une femme, le poids des conventions sociales, tout simplement le malaise dans la vie d’un couple bourgeois.

Vendredi 30 octobre 2015

  • 18h00 au cinéma Kino Engel projection de Villa Amalia (2007), 1h31

La vie d’Ann Hidden, pianiste passionnée et compositrice renommée, bascule en une nuit : elle découvre simultanément l’infidélité de son mari Thomas et retrouve George son ami d’enfance. Elle décide alors de tout quitter : son époux, son travail, son appartement ; pour partir vers une destination inconnue, lointaine, la Villa Amalia.

L’adaptation du roman éponyme de Pascal Quignard faite par Benoit Jacquot a reçu des éloges notamment pour la performance d’Isabelle Huppert. Cahiers du Cinéma et Libération lui ont accordé cinq étoiles.

  • 20h30 au cinéma Kino Sheryl projection de Journal d’une femme de chambre (2015)

Samedi 31 octobre 2015

  • 18h00 au cinéma Kino Engel projection de A tout de suite (2004) 1h35

En 1975, Lili, 19 ans, jeune fille issue de la haute bourgeoisie parisienne, tombe amoureuse d’un malfrat qui appartient au célèbre Gang des postiches. Ce dernier, après un braquage avec prise d’otages qui tourne mal, doit s’enfuir. Abandonnant derrière elle son enfance, sa vie confortable et protégée, elle le suit en cavale à travers l’Europe et l’Afrique durant deux ans. S’engage alors une course poursuite effrénée contre Interpol…

Après avoir tourné des grosses productions avec des acteurs expérimentés (Sade avec Daniel Auteuil, Adolphe avec Isabelle Adjani), Benoît Jacquot change d’économie avec A tout de suite, tourné en DV, en noir et blanc. Le film, qui a reçu d’excellentes critiques (5 étoiles de Cahiers du Cinéma, entre autres) est basé sur l’histoire vraie d’Elisabeth Fanger.

  • 16h00 au cinéma Kino Sheryl projection de La Fille seule (1995) 1h30

Valérie vient d’annoncer à son petit ami Rémi qu’elle est enceinte. Lui est désemparé par la situation, elle doit commencer sa journée de travail à l’hôtel parisien qui l’emploie. Le film suit sa  journée, cette unique journée de Valérie, marquée par les échanges sereins ou tendus, avec les clients, et les rencontres avec ses nouveaux collègues. Après avoir appelé sa mère et revu Rémi, Valérie décide finalement de garder et d’élever son enfant. Seule.

La Fille seule a aidé à lancer la carrière de la jeune Virginie Ledoyen et a permis également à Benoit Jacquot d’être reconnu sur la scène internationale.

 

Tickets: www.kinosheryl.fi (à partir du 12 octobre)

            www.kinoengel.fi (à partir du 20 octobre)

Les films sont en vof, sous-titrés en anglais.

En partenariatpartenaires2