Rendre visible l’invisible : Beda Stjernschantz 

Beda Stjernschantz (1867-1910)

 
 

Lors de son séjour à Paris en 1891-1892, l’artiste finlandaise Beda Stjernschantz se positionna au cœur du mouvement symboliste, qui influença progressivement son art.

Le Symbolisme cherchait à « rendre visible l’invisible » et fusionnait les différents domaines artistiques. Il proposait une nouvelle perception du monde, où la réalité visible aurait comme « double » une réalité invisible contenant l’essence de la vie.

La peinture de Beda évoque les stratégies mises en place par le théâtre symboliste en mettant en avant la pénombre, le silence, l’immobilité et les décors épurés. Les personnages évoluent comme des spectres dans des scènes représentées avec une frontalité marquée. 

Beda Stjernschantz fut assurément l’une des artistes les plus sensibles de sa génération, puisant à Paris et à Florence les bases d’un renouveau de la peinture, symboliste autant que finlandaise.

Ainsi, à partir de croquis et de correspondances retrouvés, l’exposition reconstitue quelques chaînons manquants de son existence, tel que son voyage à New York.

 

Sur réservation auprès de l’Institut français en bas de page dans l’encart prévu à cet effet 

Informations : contact@iclea.net  www.iclea.net

 

Tarif de la visite : 12€

Droit d’entrée: 10€

Tarif réduit : 8€

Etudiant : 2€

 

L’entrée au musée donne accès à l’exposition Jean Tinguely.