Ecoles et filières françaises

5 bonnes raisons d’apprendre le français

Les jardins d’enfants

Les jardins d’enfants francophones donnent à votre enfant la possibilité d’apprendre le français par les jeux et les activités. Si vous souhaitez avoir plus d’information sur le fonctionnement de ces crèches et de ces écoles, veuillez les contacter directement.

  •  L’école française Jules Verne, situé au centre-ville d’Helsinki, accepte les enfants à partir de 3 ans et la maitrise de la langue française n’est pas requise avant l’âge de 5 ans.
  • Fondé en 2003, le jardin d’enfants Les galopins est situé à Kannelmäki, et est très bien desservi par les transports en commun (train, bus) ou par les nombreux axes routiers. Cet espace, doté d’une cour extérieure spacieuse avec jeux, est spécialement adapté à l’accueil de 47 enfants de 1,5 à 6 ans, répartis en trois petits groupes. 
  • L’île aux Trésors est un jardin d’enfants privé, en contexte d’immersion française, créé par une association de parents en 2012. Il accueille des enfants de 1.5 ans à 6 ans. Il est situé à Lehtisaari.
  • Établi en 1995, le Club des Cinq, crèche de langue française, est situé à Helsinki dans des locaux spacieux et confortables juste à côté de Kamppi.
  • Arc en ciel est situé à Länsi-Pasila et accueille les enfants de 1.5 ans à 6 ans.
  • Le jardin d’enfants des Amis du Lycée franco-finlandais d’Helsinki accueille au maximum 40 enfants et organise au mois de février-mars, des tests de groupe (menés en finnois par des psychologues) pour évaluer la maturité des enfants.

Les écoles françaises

  • L’école Jules Verne relève de l’AEFE. Elle propose un enseignement en classes maternelle et primaire, qui suit les programmes français, dispensé par des enseignants titulaires de l’éducation nationale française. Elle offre également un enseignement secondaire en partenariat avec l’école européenne d’Helsinki pour les élèves non finnophones et avec le Lycée franco-finlandais pour les élèves finnophones.

  • L’école de Rauma est une école d’entreprise homologuée, gérée par la Mission Laïque Française et partenaire de l’AEFE. Elle dispose d’un enseignement préélémentaire et primaire et d’un enseignement secondaire avec le CNED, assisté par deux enseignants répétiteurs titulaires de l’Education Nationale et six intervenants en langues vivantes.

Les filières franco-finlandaises

Le dispositif francophone en Finlande est aussi composé de trois filières bilingues franco-finlandaises. Elles bénéficient du soutien des autorités éducatives finlandaises, mais aussi de l’Etat français et de l’appui de l’Ambassade et de l’Institut français de Finlande :

  • Le Lycée franco-finlandais d’Helsinki (LFF) : lycée d’Etat créé par le Protocole d’accord intergouvernemental de 1977 entre la France et la Finlande. Le LFF s’étend du préscolaire au lycée. Parmi les enseignants employés par l’établissement, il y a une vingtaine d’enseignants francophones, dont le responsable des études françaises du LFF. Le LFF comptait 820 élèves à la rentrée scolaire 2019-2020. L’établissement s’est vu attribuer le label FrancEducation en 2013.
  • La filière bilingue franco-finlandaise de Tampere : depuis sa création en 1986 sur convention entre la ville de Tampere et l’Ambassade de France, la filière s’étend du jardin d’enfants au collège avec 199 élèves à la rentrée scolaire 2019-2020. Son équipe pédagogique compte 5 enseignants francophones.
    L’enseignement est à 50% en français à l’école primaire et 40% au collège. L’établissement est labellisé FrancEducation depuis 2012.


  • La filière bilingue franco-finlandaise de Turku : créée en 1993 sur convention entre la ville de Turku et l’Ambassade de France, cette section bilingue primaire (école de Vähä-Heikkilä) et collège (Topelius) comprend 190 élèves à la rentrée scolaire 2019-2020. Parmi l’équipe pédagogique, on compte 2 enseignants français. L’enseignement est à 30% en français en début d’école primaire et à 50% en fin de cycle ; il est de 40% en collège. L’école de Vähä-Heikkilä et le collège Topelius ont reçu le Label FrancEducation en septembre 2015 et 2018.